The company men

Publié le par Les critiques à la Maud

The company menCritique: Beaux, travailleurs, amoureux, prétentieux ou faibles, les hommes tels qu'ils sont. John Wells en dresse ici un beau portrait. Les caractères de chacun s'expliquent, se justifient et s'entremêlent sur fond de crise économique. Le point de départ est donné: une grande firme doit licencier. Se pensant à l'abri, tout le monde ou presque y passera. Mais leurs moyens de rebondir seront à tous bien différents. La jeunesse qui aide, la fierté qu'on ravale, l'amour présent, l'alcool qui soutient... et s'il n'y avait aucune solution? Même si dans ces cas-là le système américain est bien différent du nôtre, impitoyable et sans compassion, il est aussi un beau tremplin, l'idée n'étant pas de promouvoir ici le rêve américain, mais tout simplement de réfléchir sur sa capacité à s'en sortir.

Le film est tendre, doux et serein, malgré les drames humains. Au plus proche des personnages, peut-être que nous nous identifions tous un peu à eux. Entre l'extrême richesse ou la "belle" pauvreté, il n'y a en fait qu'un pas. Qu'est-ce qui est mieux? Quelle est la meilleure façon de vivre l'une ou l'autre? Au fond, on aurait voulu être qui? Bobby Walker (Ben Affleck) et détesté par sa belle-famille? Gene McClary (Tommy Lee Jones) et hypocrite au possible? James Salinger (Craig T. Nelson) et totalement impitoyable sans une once d'humanité? Nous nous ferons une opinion quoiqu'il en soit puisque le réalisateur nous amène à cela en nous portant sur une bande-sonore totalement adéquate et dramatique.

Les acteurs sont merveilleux, un casting de rêve. Ben Affleck, Tommy Lee Jones, Chris Cooper. Mais aussi Kevin Costner qui a peut-être fait de mauvais choix dans sa carrière, mais son talent est indéniable. Et Maria Bello que je n'avais pas vu aussi radieuse depuis "A history of violence". Au final, ce film raconte la renaissance de certains hommes et si cela n'était pas aussi la renaissance de certains comédiens?


On y va: pour les messages laissés à Sally Wilcox

On regrette: "I will win because I have faith, courage, enthusiasm": si c'était aussi simple, cela se saurait!


Résumé: GTX doit licencier un certain nombre de ses employés. Bobby se retrouve alors au chômage, puis Gene, puis...

Réalisateur: John Wells

Casting: Ben Affleck, Tommy Lee Jones, Chris Cooper

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article