Incendies

Publié le par Les critiques à la Maud

IncendiesCritique: Je dois dire que cela fait bien plaisir de voir un film québécois/canadien à l'affiche. Bien plaisir déjà parce que c'est rare, bien plaisir aussi parce que ce pays a un cinéma à revendiquer. Après, j'estime que la publicité qui a été faite tout autour aurait pu être un tout petit peu plus discrète ou disons moins "prétentieuse". Toutes ces critiques fantastiques n'ont eu d'effet sur moi que de me décevoir... forcément oserais-je dire...

L'histoire est magnifique, le scénario plein de suspens. Le tournage a dû être somptueux, le travail monumental. Le film nous balade entre Montréal et le Moyen-Orient (destination plutôt indéfinie tout au long du périple). On parle le français-québécois, l'anglais et l'arabe. On voyage autant que ces personnages. On cherche comme eux leurs origines puisqu'il s'agit là de la trame scénaristique. On passe d'un pays du renouveau ou de la nouvelle chance (le Canada, terre d'exils) à un autre en guerre. On passe de la tolérance au conflit perpétuel entre musulmans et chrétiens... Un film construit sur autant de paradoxes que de découvertes et d'incertitudes.

Les acteurs sont tous très bons. La mère, Nawal Marwan, interprétée par Lubna Azabal, est splendide et d'une beauté originale. Mélissa Désormeaux-Poulin, Jeanne Marwan, la fille, est tout aussi touchante que perdue. Moment intense quand elle arrive dans le village de sa mère. Son frère jumeau, Simon Marwan, interprété par Maxim Gaudette, est un peu plus bancal selon mon appréciation, sûrement dû à son détachement face à la mort de sa mère. Quant à Rémy Girard, on ne peut que noter son superbe jeu, lui qui est une star au Québec.

Avec cela, vous pourriez donc me demander d'où venaient mes propos modérés du début. J'ai trouvé le tout un peu trop "brouillon". Et quelques petits détails m'ont gênée pour une grosse production comme celle-là. Les jumeaux ne se ressemblent pas du tout. Le "bourreau" est bien trop jeune pour le passé qu'il a. La mère et la fille se ressemblent tellement qu'il faut un petit laps de temps pour bien les différencier... bref, des détails donc, mais qui font que ce beau film me laisse un arrière-goût de déception.

Pour info: ce film est l'adaptation d'une pièce de théâtre du même nom écrite et mise en scène par Wajdi Mouawad

 

On y va: pour un voyage assez cruel, mais réaliste

On regrette: de ne jamais savoir dans quel pays du Moyen-Orient se situe l'action... quelques indices: Wajdi Mouawad a fui le Liban dans son enfance... le film s'est tourné en grande partie en Jordanie


Résumé: Au décès de leur mère, Jeanne et Simon, selon le testament de celle-ci, doivent remettre deux lettres: la première à leur père qu'ils pensaient mort, la deuxième à leur frère dont ils ne connaissaient pas l'existence

Réalisateur: Denis Villeneuve

Casting: Lubna Azabal, Mélissa Désormeaux-Poulin, Maxim Gaudette, Rémy Girard

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article