Crazy stupid love

Publié le par Les critiques à la Maud

Crazy stupid loveCritique: Et hop, une comédie de plus pour cette rentrée, de quoi passer un autre bon moment. Ce n'est pas la meilleure de toutes celles que j'ai pu commenter, mais elle se laisse regarder avec plaisir et délectation.

Le synopsis est simple: Cal (Steve Carell) est abandonné par sa femme Emily (Julianne Moore) avec qui il était marié depuis des lustres. Pour s'en remettre, il décide de demander de l'aide à un jeune homme rencontré dans un bar, Jacob (Ryan Gosling), qui drague les femmes en un rien de temps. Oui, histoire classique, gros clichés en vue: telle une "Pretty woman" on part faire les magasins entre hommes, on fait des blagues d'hommes, on se moque des femmes comme vous savez si bien le faire, on apprend aussi vos plans drague... bref, oui, du déjà-vu, mais sur un air qui change, peut-être l'ambiance ou les personnages bien dessinés. Il y a comme un traitement cinématographique fin et délicat qui n'en fait pas une comédie grossière et burlesque. Et là où j'ai trouvé que le scénario était bien écrit, c'est qu'on s'aperçoit dans la dernière demi-heure du film que quasiment tous les personnages, qu'ils soient secondaires ou principaux, sont liés.

On retiendra aussi quelques moments assez "épiques" tels que la première scène de sexe de Cal après son divorce avec une certaine Kate (Marisa Tomei). Ou aussi la "belle" histoire d'amour d'un ado pour sa baby-sitter. Ou encore une scène de "bataille" générale sur fond de mini-golf. Absurde à lire, oui, mais c'est là justement où vous devez franchir le cap et aller jeter un oeil en salle.

Les comédiens sont tous à leur place, ni trop grossiers, ni trop communs. Même si ce n'est pas la plus fantasque dans le film, il est agréable de voir Julianne Moore dans une comédie. Kevin Bacon, qui joue David Lindhagen, l'amant de Emily, en prend pour son grade. Les jeunes sont bons également. Je pense entre autres à Jonah Bobo, qui interprète Robbie le fils de Cal et Emily, éternel et imperturbable amoureux. Mais aussi Analeigh Tipton, Jessica la baby-sitter, pleine de surprises. Et puis Steve Carell, amoureux paumé et désuet... et Ryan Gosling, beau gosse et réfractaire à l'amour.

Distribution sympathique pour un film efficace !

 

On y va: pour la technique de drague infaillible: la technique dite du porté de "Dirty dancing"

On regrette: une fin trop "américaine", discours pompeux, bien dommage

 

Résumé: Emily annonce à Cal qu'elle le quitte après plusieurs années de mariage

Réalisateurs: John Requa, Glenn Ficarra

Casting: Steve Carell, Ryan Gosling, Julianne Moore, Emma Stone

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article