Case départ

Publié le par Les critiques à la Maud

Case départCritique: Je vous préviens tout de suite, si vous n'avez pas une once d'humour noir, ce film n'est pas fait pour vous. S'il y a des sujets sur lesquels vous ne vous permettez pas de rire, évitez d'aller voir "Case départ" ou vos dents risquent de grincer fortement !

Deux hommes de couleur noire se retrouvent propulser au temps de l'esclavage aux Antilles. Une part d'Histoire certes, mais des réflexions et un constat sur les siècles à venir bien "raillants". L'évolution des mentalités et des comportements humains sont passés au peigne fin, la noblesse, les gouvernements, les juifs, le racisme, les 35 heures... tout ! Plus de deux siècles revisités par des hommes qui n'ont, apparemment, à ce jour, toujours pas trouvé leur place dans la société actuelle.

Un peu à l'image de Godefroy de Montmirail et de Jacquouille la Fripouille dans "Les visiteurs", le décalage est énorme et force est de constater quand même que l'évolution a parfois du bon. Le point de départ du récit est plutôt bien trouvé, les réalisateurs en profitent pour brosser un portrait sévère du monde contemporain. Reste qu'après, le film est un peu lent et la sortie difficile à percevoir. Les deux comédiens principaux, Fabrice Eboué (Régis) et Thomas Ngijol (Joël) ont trouvé là des rôles sur mesure qui leur permettent de mettre leur talent comique respectif au grand jour, mais je ne suis pas sûre qu'ils fassent le poids s'ils étaient amenés à interpréter des personnages plus "sérieux".

Une petite fable agréable à aller voir en ce mois de juillet, mois de vacances et de détente.


On y va: "C'est qui elles? - Ce sont vos demi-soeurs. Vous savez votre père a beaucoup voyagé."

On regrette: peut-être d'être resté en 1780 et de ne pas avoir plus voyagé dans les siècles


Résumé: Régis et Joël, demi-frères, rentrent aux Antilles au chevet de leur père malade

Réalisateurs: Thomas Ngijol, Fabrice Eboué, Lionel Steketee

Casting: Thomas Ngijol, Fabrice Eboué

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article